Orange libraire ?

Orange libraire ?

Ministre de la Culture et de la Communication de 2007 à 2009, Christine Albanel est directrice en charge de la responsabilité sociale d'entreprise, des partenariats culturels et institutionnels et de la solidarité pour le groupe Orange, qui, en plus du prix à son nom (décerné cette année à Maylis de Kerangal, pour Réparer les vivants), s'est engagé dans le secteur du livre numérique.

Pourquoi un groupe international de télécommunications s'implique-t-il dans la vie littéraire ?

CHRISTINE ALBANEL. Orange a un engagement culturel fort, qui est un aspect de son engagement sociétal, mais qui est aussi l'occasion de valoriser les synergies entre la culture et les nouvelles technologies. D'où les guides numériques et applications que nous avons conçus pour visiter, par exemple, le Louvre-Lens ou le château de Versailles. D'où, également, le prix Orange du livre, prix littéraire original qui existe depuis 2009. Sa particularité est d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes