Oracle brésilien

Oracle brésilien

Résonnant depuis le Brésil, Bacurau est un cri à la fois salvateur et désespérant. Il fait entendre le souffle vital d'un pays, par-delà le bouffon sinistre qui a pris sa tête, mais c'est, hélas ! pour confirmer combien l'horizon planétaire s'obscurcit. Ses deux auteurs travaillaient sur le scénario depuis une dizaine d'années, bien avant l'avènement de Bolsonaro et de Trump : c'est peu de dire qu'ils ont eu le nez creux. Voici donc Bacurau, « petit village innocent au trou du cul du monde », ainsi que le résume un personnage diabolique. Ses habitants s'y accrochent, quand bien même le potentat local tente de le rayer de la carte en le privant d'eau. Puisque la soif ne suffit pas, une milice paramilitaire encercle petit à petit la bourgade : elle n'est pas constituée de mercenaires à l'ancienne, mais de touristes américains fous de la gâchette et suprémacistes. Le film hybride ainsi diverses traditions : le folklore légendaire du Nordeste, le western et le cinéma horrifique des années 1970-1980 (particulièrement celui de John Carpenter). Il condense dès lors le meilleur et le pire de la globalisation : il met en oeuvre un formidable métissage d'imaginaires pour constater que ne prévalent plus que des principes de dévastation, sinon d'extermination. Son intelligence formelle peut presque en devenir inquiétante : le brillant dispositif artistique pourrait-il jouir du piège se refermant sur l'humanité ? Exaltant la solidarité d'une communauté, le film postule aussi que la loi du talion est la dernière qui vaille : il n'est plus temps de finasser. Oui, Bacurau sonne comme une excellente et horrible nouvelle.

À VOIR

Bacurau, un film de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles. Durée : 2 h 10. En salle depuis le 25 septembre.

Nos livres

À lire : À lire : « Lanny », Max Porter, traduit de l'anglais par Charles Recoursé, éd. du Seuil

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF