Onfray réchauffé

Onfray réchauffé

Par Patrice Bollon. Oyez oyez ! La somme définitive du plus grand libre penseur français est parue. Soi-disant à contre-courant quand il est simplement anti-intellectuel, le graphomane Michel Onfray recycle ses vieux dualismes, en les schématisant encore si besoin était. Accès abonnés.

Les éléments de langage, une fois de plus, ont fonctionné à la perfection. Ils furent, il est vrai, complaisamment relayés par un certain clergé médiatique - l'archevêque Franz-Olivier Giesbert, le bedeau François Busnel, etc. - et opportunément « boostés » par une de ces fausses querelles comme on les aime tant en France avec cet autre grand intellectuel qu'est Manuel Valls. Bref, personne ne saurait l'ignorer : après quatre-vingts ouvrages qui ne furent en quelque sorte que des «prolégomènes» - soit, depuis Le Ventre des philosophes en 1989, trois par an en moyenne et cinq ou six dans les années fastes ! -, Michel Onfray aurait entamé, avec Cosmos, la publication de son «premier livre», comprenez : «définitif». À rebours de l'ouvrage qu'avait conçu Hegel, ce grand oeuvre n'est pas une Encyclopédie des sciences philosophiques - ce serait mesquin - mais «du monde». Et, comme les Critique de Kant, il forme une trilogie, dont les titres des tomes à ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes