Nouvelles traductions : Lovecraft, toutes les nuances du cri

Nouvelles traductions : Lovecraft, toutes les nuances du cri

L'écrivain François Bon retraduit de fond en comble l'auteur d'épouvante, loin du romantisme uniforme de la précédente version française.

Les traductions vieillissent, et on avait mal mesuré la poussière accumulée sur celles que Jacques Papy livra naguère de H. P. Lovecraft, inventeur de la littérature d'épouvante et d'une mythologie toujours prégnante aujourd'hui. Saluons donc l'initiative de François Bon, qui retraduit quatre nouvelles en les rhabillant de simplicité tout en les rapprochant de l'original. Trois de ces textes, majeurs, portent en eux tout l'art lovecraftien : dans La Couleur tombée du ciel est contée une étrange histoire à propos d'un météore tombé près d'une ferme dont les habitants, dès lors, dégénèrent affreusement. L'Appel de Cthulhu rassemble trois témoignages d'une horreur croissante sur le culte d'une atroce divinité préhistorique. Dans l'abîme du temps, un pro ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »