Nouvelles frontières

Nouvelles frontières

Sa pensée a fait école mais pourrait être revitalisée en étant déplacée dans des champs nouveaux : linguistique, philosophie analytique, métaphysique...

Mon sentiment 1, qui, peut-être, n'exprime que ma partialité et mon ignorance, est que nous n'assistons pas, pour le moment, à des « relances » de la pensée centrale de Derrida qui en manifestent la fécondité en la déplaçant et la discutant, en la mettant au travail et à l'épreuve. Elle se maintient plutôt dans notre espace comme une sorte de dogme structurant, comme une « vérité » stable, ce qui est assez surprenant pour une telle pensée affirmant la nécessité intrinsèque du glissement délétère de toute vérité. La difficulté, il est vrai, est de trouver l'angle de considération permettant ce que nous venons d'appeler une « mise au travail qui soit une mise à l'épreuve ». En raison de la disposition même du propos derridien chez Derrida, il me semble qu'une telle prise en vue devrait s'orienter sur le langage, et même avoir recours à lui comme ressort et ressource de l'enchaînement philosophique. Comment cela peut-il se concevoir ?

1. - On peut envisager une « prolongation » ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine