NOTES SUR UN PARCOURS ICONOGRAPHIQUE

NOTES SUR UN PARCOURS ICONOGRAPHIQUE

Un spécialiste a choisi et commenté pour nous les images de ce dossier.

Il n'y a pas d'images judéo-chrétiennes. La majorité des images juives n'a rien de chrétien, sauf parfois chez Chagall, qui a par exemple des motifs de femme à l'enfant « suspectes » de christianisme. Il est vrai qu'une bonne part des images chrétiennes sont juives par construction, qu'elles renvoient à l'Ancienne Alliance, juive par élection, ou aux origines de la Nouvelle, en mettant en scène Jésus, sa mère, son père adoptif, ses premiers disciples, tous juifs - mais quantité d'images chrétiennes provenant de l'histoire postérieure du christianisme sont exemptes de dettes à l'égard du judaïsme. En tout état de cause, l'art juif existe, contrairement à ce que de grands savants, non des moindres, ont cru et dit jusqu'au début du siècle dernier ; et le patrimoine des images produites par des juifs pour des juifs est considérable, en dépit des destructions ravageuses commises en ce domaine par certaines sociétés chrétiennes, telle la France du bon roi saint Louis, qui ordonna d'allume ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard