Nord perdu, suivi de Douze France

Nord perdu, suivi de Douze France

Huston qui écrivit en anglais ou en français n'est pas sans éprouver les difficultés inévitables du passage d'une langue maternelle à celle qui ne l'est pas ! Nord perdu ne raconte donc pas seulement l'éloignement du Canada anglophone, mais s'attarde avec humour et une secrète jouissance sur l'usage de tous les petits pataquès de la traduction, qui naissent surtout dans l'oralité. Nancy, avec un humour à la fois corrosif et désolé, s'interroge alors sur leur étrangeté, corollaire de la notion d'étranger. Trente ans de séjour en France n'ont pas atténué le sentiment rude de se sentir jugé sur le moindre écart de langage, et les douze instantanés de vie qui succèdent à Nord perdu , le démontrent avec une tendresse amère mais pugnace.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes