Noire Casablanca

Noire Casablanca

l'an passé, dans son essai au titre évocateur Sexe et mensonges. La Vie sexuelle au Maroc, Leïla Slimani recueillait des témoignages de femmes sur un sujet occulté au royaume de Mohammed VI : les droits sexuels. En libérant la parole d'une lesbienne, d'une prostituée, ou encore d'une femme violée, la Prix Goncourt 2016 ouvrait une brèche dans l'omerta patriarcale. Les mêmes tabous volent en éclats dans La vérité sort de la bouche du cheval, le premier roman de la prometteuse Meryem Alaoui. Jmiaa, la narratrice, prostituée à Casablanca, n'est pas du genre à s'apitoyer. Elle raconte avec ses mots crus, son imagerie drôle et riche, un récit de vie pourtant effroyable. Mariée trop jeune, prostituée de force, elle se met à boire, et les ennuis s'enchaînent. Mais une jeune réalisatrice de films venue d'Occident, Chadlia, surnommée « Bouche de Cheval », pourrait bien être sa providence.

PRÉDATION ET CORRUPTION

Des scènes d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes