Les uns contre les autres

Les uns contre les autres

Fidèle à la manière de l'écrivain portugais, un concert de voix enchevêtrées.

Quel pourrait être le lien entre le nouveau roman d'António Lobo Antunes et De natura deorum, le traité théologique de Cicéron dont il copie le titre et qui se trouve être - ce ne peut être une coïncidence pour l'écrivain portugais de 73 ans - l'une des dernières oeuvres de l'orateur romain ? D'un côté, un concert de voix entremêlées, une valse de narrateurs à travers plusieurs époques, un bouquet de récits en réseaux et pas une once de théologie ; de l'autre, un dialogue sur l'influence qu'exercent les dieux sur les vies humaines, inscrit dans le cadre des rites religieux latins. Aucun lien donc, si ce n'est le suivant : revenir, avec l'écrivain portugais, à la racine du mot « religieux » et constater qu'il n'y a pas de spiritualité sans lien. Car le lien (ou son absence) est au coeur de De la nature des dieux, qu'il soit filial, amical, professionnel, hiérarchique, fortuit, etc.

Comme souvent chez cet auteur, le lien se tisse paradoxalement par le biais d' ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes