Nietzsche et la race

Nietzsche et la race

L'oeuvre de Nietzsche reste entachée du soupçon d'avoir préparé idéologiquement le nazisme. Et ce malgré les prises de position forte d'Adorno, de Gadamer ou de Deleuze, malgré d'importantes éditions critiques menées dans l'après-guerre qui visaient à le dénazifier en montrant comment sa soeur, Elisabeth Förster-Nietzsche, adhérente du parti national-socialiste des travailleurs allemands dès 1930, a sciemment truqué les textes de son frère en publiant La Volonté de puissance, texte apocryphe. Entre le « Führer » de Nietzsche et le sinistre usage du mot par Hitler, on ne peut « dénier que quelque chose passe et se passe », affirme Derrida dans Otobiographies. L'Enseignement de Nietzsche et la Politique du nom propre (1984). C'est à la nécessité de « sauver » définitivement le philosophe de ces soupçons que s'attache Marc de Launay en explorant le concept clé de race. Si Nietzsche mobilise l'idée et théorise la « race aryenne », ce n'est en rien dans le sens biologiq ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes