Naples, durable port d'attache

Naples, durable port d'attache

En 1860, l'écrivain débarque dans la ville italienneà la suite de Garibaldi. Son séjour durera trois ans,le temps de fonder un journal, L'Indipendente,et de revisiter l'histoire napolitaine.

Les Bourbons de Naples représentent de loin le plus long des ouvrages du séjour napolitain de Dumas qui nous soient parvenus en langue italienne trois mille six cents pages dans l'édition de 1864. Il a été en grande partie rédigé - Dumas annonce lui-même, à la fin de 1861, avoir terminé un premier volume à l'exception de cinquante pages, Claude Schopp a retrouvé la trace de treize feuillets manuscrits, ayant appartenu à Stefan Zweig, aujourd'hui à la bibliothèque de Genève 1 -, mais on peut penser qu'il a été aussi abondamment dicté aux journalistes du quotidien L'Indipendente dicté en français, transcrit en italien. C'est en effet dans ce journal, entre le 15 mai 1862 et le 6 février 1864, que cet important travail sera publié, en feuilleton, sous forme d'un supplément gratuit de huit pages, sous le titre Storia di Borboni di Napoli. L'Indipendente avait été fondé à Naples, le 11 octobre 1860, par Alexandre Dumas, après qu'il eut rejoint Garibaldi, qui venait de s'emparer du royau ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF