Musique pour les vivants

Musique pour les vivants

« Il faut peut-être avoir un peu l'âme d'un détective pour démêler l'écheveau en pelote de la littérature », note Samuel Brussell au départ d'une expédition dans Bienne, la ville natale de Robert Walser. De fait, c'est à une sorte d'enquête que nous convie Musique pour les vivants, recueil de textes qui prolonge Généalogie de l'ère nouvelle, son autobiographie : enquête sur sa propre vie et sur les écrivains qui l'ont marquée, menée au flair et sans plan d'ensemble, au gré des époques et des lieux, avec quelques sains principes moraux en guise de boussole les inclinations conservatrices et chrétiennes de l'auteur se devinent en creux dans tout le livre. On marche dans les traces d'Auden à Londres et dans celles de Brodsky à New York, on visite Montpellier avec Max Rouquette et Saint-Pétersbourg avec Vassili Rozanov, on boit le thé dans le salon de Popper puis une bière en compagnie d'Auberon Waugh.

Après Queneau, qui accueillait le jeun ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes