Musicien à la dérive

Musicien à la dérive

La propension à l'autodestruction est-elle génétique ? L'ex-guitariste de jazz Coleman Moore pourrait le croire. Son grand-père, un self-made-man bouillonnant et bon buveur, s'est tiré une balle dans la tête pour ne pas mourir du cancer. Son père, après avoir abandonné l'entreprise familiale la marine de plaisance, s'est noyé dans le lac Huron dans un accident qui ressemble à un suicide. Quant à Coleman, après une carrière en demi-teinte marquée par « les annulations, les publics dérisoires et les cachets humiliants », il s'est fait bousiller les mains dans une portière de voiture et, perclus d'arthrite, est incapable de jouer. En alternant passé et présent, Joseph Coulson raconte subtilement la manière dont un homme devient ce qu'il est, analyse les moments de bascule qui décident d'une vie et trace le portrait émouvant d'un vieux raté magnifique qui passe ses journées seul dans la cabine de son bateau. Un sujet finalement classique que le romancier traite avec délicatesse et mesur ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon