« Moving Earths » : la nouvelle conférence-spectacle de Bruno Latour

« Moving Earths » : la nouvelle conférence-spectacle de Bruno Latour

L'un des plus grands philosophes français de notre époque s'entoure d'artistes multimédia pour imaginer de nouvelles représentations de la Terre : une expérience audacieuse et réussie.

Par Maxime Rovere

Passé de la sociologie à la métaphysique puis au militantisme écologique, Bruno Latour n’est pas seulement un créateur de concepts, il est surtout un formidable expérimentateur de formes. Ses conférences-spectacles – la première, « Inside », est désormais accessible en ligne en français et en anglais, tandis que la dernière en date, « Moving Earths », créée au Théâtre de l’Odéon, se poursuit en tournée – témoignent de changements pas seulement climatiques. Car, Latour ne cesse de le répéter, la Terre et les humanités, la nature et la culture, les paroles et les choses, vivent des destins en interaction permanente. On comprend donc assez aisément comment le format d’un « spectacle », qui aurait hérissé d’horreur les intellectuels de la génération précédente, s’est imposé à un penseur d’une telle envergure. En effet, ses livres n’ont cessé d’insister sur la dépendance entre nos conceptions scientifiques, nos orientations politiques et les représentations (en particulier visuelles) façonnées par les artistes. Il était donc naturel qu’il finisse par s’entourer de plusieurs artistes, afin que son propos se déploie non seulement de manière interdisciplinaire (comme aiment le dire les universitaires), mais aussi profondément multimédia (images, sons et scénographie). Le résultat ? Une plongée sans filtre, ni vulgarisation abusive ni technicité inutile, dans l’audacieuse tentative de construire ensemble une nouvelle représentation du monde. « Inside » rejette l’image de la « planète bleue », et propose des idées et des images pour reconcevoir notre existence « terrestre » à partir d’une surface vécue du dedans, et non pas observée du dehors. « Moving Earths » poursuit le même propos en déployant au pluriel les facettes de cette nouvelle Terre. Une exploration tout aussi collective, peut-être pas moins importante, que celle de Christophe Colomb !

 

À voir : « Moving Earths », une conférence-spectacle de Bruno Latour mise en scène par Frédérique Aït-Touatil. Le 6 février 2020 au Collège des Bernardins à Paris, 8 mai au ZKM en Allemagne et à suivre en 2020-2021.

 

Photo : Bruno Latour © Manuel Braun

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes