Mortelle randonnée

Mortelle randonnée

cormac McCarthy, célèbre pour De si jolis chevaux et Méridien de sang, laisse parler les armes dans son nouveau roman, où éclatent la violence et la barbarie constitutives de l'histoire américaine.

« Loin au sud les âpres montagnes du Mexique. Les falaises de la rivière. À l'ouest le sol de terre cuite calcinée et le défilement des confins. Il crache une salive sèche et s'essuie la bouche sur l'épaule de sa chemise de coton. » En trois phrases, Cormac McCarthy plante le décor d'un roman qui emprunte au film d'action son efficacité, son esthétique suivi scène à scène, intrigue resserrée, économie de moyens, dialogues taillés au couteau et son thème : celui d'une impitoyable chasse à l'homme. Quelque part à la frontière du Texas et du Mexique, Llwelyn Moss, qui traque l'antilope, découvre une scène d'apocalypse : véhicules criblés de balles, plusieurs morts, une cargaison d'héroïne et une sacoche contenant plus de deux millions de dollars. En emportant l'argent, il scelle son destin, et de chasseur devient gibier. À sa poursuite, un homme de main envoyé par un mystérieux commanditaire, une bande de Mexicains, la police, et surtout un tueur aux allures d'ange exterminateur, Anton ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes