Monnaie de songe

Monnaie de songe

Une méditation sur « l'iconomie » : du cinéma considéré comme un marché où s'échangent les images.

Peter Szendy est philosophe et musicologue. Écoute et Membres fantômes l'ont fait connaître il y a une quinzaine d'années. Puis son travail est devenu moins musicologique et plus philosophique, notamment avec Kant chez les extraterrestres. Il n'en est pas moins resté musicien. Autant dire très théorique et très sensible à la fois. Assez élastique pour passer d'un thème majeur à ses variations nombreuses. Épris d'idées, et surtout des textes, de leur matérialité et de leur infini détail. Peter Szendy a un timbre, et sa pensée n'est pas sans pouvoir d'enchantement. On le lit donc avec bonheur, y compris lorsque l'analyse des oeuvres se fait trop sinueuse, ou que la philosophie pourrait sembler trop philosophante.

Le thème du Supermarché du visible est simple, bien que double : le cinéma est devenu mondial, et les images s'échangent comme une monnaie. Iconomie est le nom que l'auteur suggère de donner à l'étude de cette équivalence. L ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon