Molière imposteur !

Molière imposteur !

Comme le Festival d'Avignon, cet été, sera chiche en créations françaises, l'on peut se permettre une excursion dans l'histoire théâtrale, avec un vieux débat qui revient : n'est-ce pas Corneille qui a écrit les grandes pièces de Molière ? L'idée en vint à Pierre LouØs en 1919. C'était une intuition fondée sur des ressemblances de style, de langue et de situations. D'autres essayistes - pas si nombreux - développèrent cette thèse. L'an dernier, un chercheur, Dominique Labbé, s'appuyant sur ses programmes informatiques, confirmait sans le moindre doute cette « vérité » : les ordinateurs prouvaient que les mots de Molière étaient ceux de Corneille ! Aujourd'hui, un autre historien, Denis Boissier, prétend apporter un éclairage définitif. Dans L'Affaire Molière, la grande supercherie littéraire, il affirme que Dom Juan, Le Misanthrope, Tartuffe, L'École des femmes, La Critique de l'École des femmes sont dus à l'auteur du Cid. Et, allant plus loin que ses prédécesseurs, jure que Molière ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes