Moïse sauvé des mots

Moïse sauvé des mots

L'odyssée d'un jeune orphelin dans le Congo en pleine révolution socialiste : un conte urbain peuplé de personnages insolites, où Alain Mabanckou revient aux sources tumultueuses de sa langue.

Imaginez que vous vous appelez Tokumisa Nzambe po Mose yamoyindo abotami namboka ya Bakoko - ce qui veut dire en lingala « Rendons grâce à Dieu, le Moïse noir est né sur la terre des ancêtres ». Imaginez encore que, vêtu de ce nom, « le plus kilométrique de l'orphelinat de Loango », dans un coin perdu de Kouilou, au Congo, à 20 kilomètres de Pointe-Noire, vous avez maintenant 13 ans et vous assistez à la métamorphose radicale de cette institution religieuse au moment où la révolution socialiste est tombée sur votre pays, « comme une pluie que même nos féticheurs les plus glorifiés n'avaient vue venir ». Vous voyez alors le nouveau directeur accueillir de plus en plus de membres du Parti congolais du travail, vous le voyez imposer à tous les petits orphelins (affublés de foulards rouges et brandissant des drapeaux rouge et vert, tatoués de faucilles et marteaux) une langue de bois révolutionnaire, maladroitement apprise à Moscou et en Roumanie, truffée d'adverbes, de participes prése ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes