Michel Tremblay : une enfance au Québec

Michel Tremblay : une enfance au Québec

Auteur de théâtre, romancier, mémorialiste, traduit dans plus de vingt langues, et vendu à 25 000 exemplaires dès la publication de chacun de ses livres, Michel Tremblay est un écrivain québécois particulièrement original, et pas seulement à cause de ses quelque 2000 personnages : avec Marie-Claire Blais, il est le seul enfant d'ouvrier, tout à fait autodidacte, à s'être imposé au public ; il est le premier aussi à avoir introduit sur scène le « joual », la langue des pauvres, celle des bas-quartiers de « la Main » de Montréal, où vivaient les travestis. Là encore l'auteur des Belles-soeurs innove. Jamais, avant cette pièce créée en 1968, on n'avait osé donner un rôle à des « hommes-fem-mes ». L'événement fait scandale, mais projette en même temps Michel Tremblay à la une de la télévision « On n'en était quand même plus au puritanisme du début des années soixante, quand on censurait Gilles Vigneault s'il disait le mot "cul". Et puis, si tu fais le clown tu te fais ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes