Michel Houellebecq, Les Particules élémentaires

Michel Houellebecq, Les Particules élémentaires

Enfermés dans l'inventaire des erreurs et des désillusions, les personnages de Houellebecq pataugent dans notre fin de millénaire : « [...] la société érotico-publicitaire où nous vivons s'attache à organiser le désir, à développer le désir dans des proportions inouïes, tout en maintenant la satisfaction dans le domaine de la sphère privée. Pour que la société fonctionne, pour que la compétition continue, il faut que le désir croisse, s'étende et dévore la vie des hommes. »

Michel, chercheur, et Bruno, enseignant, ont 42 et 40 ans. Ils sont demi-frères, tous deux élevés par des grands-mères différentes. Leurs vies stagnantes sont livrées à une enquête fataliste : « [...] le plus souvent ils sentaient qu'une ombre grise s'étendait en eux, sur la terre qui les portait, et en tout ils apercevaient la fin. » Les autres personnages féminins sont des loques malmenées par le sort ou suspectes. « La tendresse est antérieure à la séduction, c'est pourquoi il est si difficile de déses ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon