Michael Haneke : « Chacun d'entre nous est capable de tout »

Michael Haneke : « Chacun d'entre nous est capable de tout »

Le réalisateur autrichien veille à toujours mettre à l'épreuve les nerfs de ses personnages comme de ses spectateurs. Extraits en avant-première d'un long entretien avec lui, à paraître dans un essai.

Méditation sur le mal à partir de l'oeuvre de Michael Haneke, Éthique du mikado, un essai à paraître de Sarah Chiche, se présente comme une promenade cursive dans laquelle chaque image devient une invitation à penser le pire de ce dont l'humanité est capable. Mais cette descente aux enfers est aussi une manière de réfléchir à la manière dont les images du cinéma peuvent nous servir d'école morale. Celle qui consiste à s'arrêter pensivement sur toutes les occasions où, pour contrecarrer le pire, on aurait pu, et même dû, faire mieux que bien. Cinéma pervers ou cinéma de la perversité humaine ? Chaque film de Haneke est construit comme un jeu de mikado. Nous ne perdons pas au mikado parce que notre adversaire est meilleur que nous. Nous perdons de notre propre fait, parce que, à tout moment, si nous tremblons, si nous nous hâtons trop, si nous sommes maladroits, chaque baguette que nous manipulons peut en faire bouger une autre. Or, dans chaque film de Haneke, il exi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes