MERLIN, PETIT-FILS DE WILDE

MERLIN, PETIT-FILS DE WILDE

Oscar Wilde a eu deux fils avec Constance : Cyril (né en 1885 et tué durant la Première Guerre) et Vyvyan (1886-1967), le père de Merlin Holland, unique petit-fils de Wilde. Après avoir été éditeur universitaire, négociant en céramiques et chroniqueur oenologique, Merlin Holland est devenu par la force des choses un spécialiste de son grand-père, auquel il a consacré plusieurs livres et qu'il appelle toujours « Oscar ».

Comment grandit-on quand on est le petit-fils de Wilde ?

Merlin Holland. J'aimerais bien vous rapporter des histoires racontées par mon père. La présence de Wilde était comme le papier peint sur le mur : toujours là, mais on n'en parlait jamais. Je comprends que mon père ne m'en ait pas parlé. Il est mort quand j'avais 21 ans. Et, comme tout adolescent, j'étais très égoïste, difficile. Je regrette énormément de ne pas avoir eu l'occasion de lui en parler. Mais, comme l'a dit Oscar, tout regret est inutile. Mon père avait 8 ans et demi quand il a vu le sien pour la dernière fois... C'est seulement lorsqu'il eut 18 ans, en 1904, qu'il apprit par sa tante que son père avait été mis en prison pour avoir aimé les hommes. Ce fut pour lui un soulagement : il pensait qu'il avait été condamné pour crime ou fraude.

Avez-vous été associé au film de Rupert Everett ?

Ma femme avait eu l'idée de contacter Rupert Everett, g ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article