MAUVAISE FOI

MAUVAISE FOI

Depuis votre changement de magazine, j'ai freiné mon envie de vous écrire, d'autres le faisaient et disaient ce que je voulais dire moi aussi ; et puis vous affichiez un semblant d'écoute aux critiques qui vous arrivaient. Mais ce n° 13 de janvier 2019 m'a décidée. Car je n'aime pas la mauvaise foi. Et il y a de la mauvaise foi à faire croire qu'on est dans le littéraire parce qu'on donne la parole à des écrivains pour évoquer un sujet d'actualité. Heureusement, il y a l'ironie - sans doute involontaire - de la mise en pages : après un trop long dossier sur les gilets jaunes, on tombe sur la page d'abonnement, avec cette phrase de Stefan Zweig : « Même la plus pure vérité, quand on l'impose par la violence, devient un péché contre l'esprit. » Merci Stefan Zweig de nous rappeler que penser c'est prendre du recul... Mais, passé ce moment de régal intellectuel, il faut avaler un détour par l'Élysée et de longues pages sur des « penseurs qui influencent le monde » : tout est dit ! Sans ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article