Masseuse et massue

Masseuse et massue

S'il est quasi inconnu en France, Dermot Bolger fait figure, pour les jeunes auteurs irlandais, de chef de file. À 54 ans, il est l'inspirateur d'une génération qui compte des écrivains aussi importants que Joseph O'Connor, Roddy Doyle, Colm Tóibín ou Anne Enright. Pour preuve, tous ces romanciers n'ont pas hésité, en 1999, à s'enfermer à sa demande dans le mythique Finbar's Hotel de Dublin pour y écrire, ensemble, un recueil de nouvelles. Le voici qui nous revient avec un nouveau livre des plus iconoclastes, Une illusion passagère.

Il fallait oser comparer la chute de l'économie irlandaise et un orgasme décevant, résultat des soins attentifs d'une masseuse chinoise (évidemment) rétribuée. Dermot Bolger l'a fait, et le résultat est bluffant. Au fil des pages, le lecteur se laisse convaincre que le parallèle entre l'excitation suscitée par les soins manuels de la jeune femme et l'euphorie dublinoise des années 1990 n'a rien d'artificiel.

Mais reprenons au début ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon