Marx au-delàdes marxismes

Marx au-delàdes marxismes

Apparue dans les années 1980, la « critique de la valeur » est aujourd'hui l'une des plus actives lignées issues de la pensée de Marx. Si elle n'échappe pas toujours aux contradictions, elle peut aider à renouveler les discours de gauche.

développée en Allemagne par Robert Kurz (1943-2012) et aux États-Unis par Moishe Postone (1942-2018), la « critique de la valeur » accorde un rôle central à cette notion. L'idée de « valeur » remonte à Aristote, chez qui elle désigne cette qualité commune que doivent posséder des objets incommensurables entre eux pour pouvoir s'échanger : des chaussures contre du blé, de la viande contre du tissu, etc. Adam Smith puis David Ricardo la définiront par la quantité de travail humain nécessaire à la production de ces biens. Marx reprendra cette conception de la « valeur-travail » et la placera au coeur de sa critique de l'exploitation d'une classe par une autre via la plus-value (ou survaleur) extorquée à l'une par l'autre. Mais il l'accompagnera de remarques plus philosophiques sur les idées de double caractère des marchandises (valeur d'usage et valeur d'échange) et de leur « fétichisme ».

Les marxismes traditionnels n'ont vu dans ces notations qu'une su ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes