Marc Dugain en eaux troubles

Marc Dugain en eaux troubles

après s'être penché sur le cas d'edgar hoover, Marc Dugain passe à l'Est. Dans son nouveau roman, il met en scène la tragédie du Koursk , le sous-marin russe qui s'abîma en mer, le 12 août 2000.

Les écrivains sont là pour refuser les discours officiels, les apparences trompeuses, les valeurs sociales. Regards de biais. Blancs remplis. Pas de côté. Détails éclairés. On se frotte à leurs mots pour voir le monde autrement ; on parcourt leurs phrases pour déjouer le cours des événements. On cherche avec eux, non pas la fausseté d'une vérité emballée, mais la complexité et la singularité. Marc Dugain s'intéresse, dans des romans autour de la guerre de 14-18 ou de la figure d'Edgar Hoover, aux ressorts invisibles des êtres et des choses. Comment ça s'emboîte la petite et la grande histoire ? Comment ça s'explique le silence des peuples face aux mensonges d'État ? Comment ça fonctionne de l'intérieur un homme tout en fer ? On retrouve ses différents thèmes le pouvoir, le secret, l'intimité, la peur dans Une exécution ordinaire. Marc Dugain a construit, à partir de la tragédie du sous-marin nucléaire le Koursk, un roman sur la conscience humaine. I ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine