MANU LARCENET

MANU LARCENET

Après avoir signé des dessins humoristiques pour Fluide glacial, Manu Larcenet entre dans la bande dessinée avec Le Retour à la terre, puis Le Combat ordinaire. Cette série réalisée entre 2003 et 2008 met en scène Marco, un photoreporter d'une trentaine d'années sujet à des crises d'angoisse liées à un manque d'inspiration et à des interrogations existentielles qui le paralysent. Jusqu'à ce qu'il arrête la psy, renoue avec l'histoire de son père - qui décède au cours de la série - et rencontre une vétérinaire grâce à son chat « un peu agressif » qu'il a nommé Adolf. Le graphisme est assez classique, mais la prouesse tient au sens du détail, notamment pour traduire les expressions des personnages, et surtout les regards, comme celui de Marco qui, lorsqu'il fond dans l'angoisse, affiche deux grands ovoïdes blancs dans lesquels flotte un point noir.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes