Mais où sont les vaches d'antan ?

Mais où sont les vaches d'antan ?

De tous les animaux domestiques, la vache est l'un des plus populaires. Les hindouistes qui n'en mangent pas l'appellent « la mère ». En Inde, elle n'est pas seulement une mère nourricière, elle fournit aussi, avec ses bouses, de quoi faire les murs des logis. Le Premier ministre indien Narendra Modi a interdit la vente de bétail pour l'abattage dans tout le pays, la consommation de bovins étant déjà interdite au Rajasthan et dans plusieurs États indiens. Apparemment, le reste du monde n'est pas encore prêt à suivre l'exemple de l'Inde. Chez nous, le sort des bovins a même tendance à se dégrader. Dans la campagne de mon enfance, je me souviens que le paysan embrassait ses vaches avant qu'elles partent à l'abattoir. Elles faisaient partie de la famille et portaient de charmants prénoms : Marguerite, Bernadette, etc. Quand elles étaient génisses, elles adoraient jouer avec les enfants, galoper dans les herbes hautes. Les vaches sont aujourd'hui, avec les porcs, les veaux et les volail ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes