Maîtresses du monde

Maîtresses du monde

Et si les femmes devenaient le sexe fort ? Prêtes à se venger des hommes... Une fable choc de l'écrivaine britannique Naomi Alderman.

imaginez que les rapports de domination soient inversés. Une société où l'hégémonie n'est plus le fait des hommes mais celui des femmes. Imaginez maintenant que, fortes de leur nouveau pouvoir, les femmes réduisent la « race masculine » en esc lavage. Dans le monde de Naomi Alderman, elles ont trouvé le moyen de ne plus être les victimes du fameux argument biologique qui accorde aux hommes une force physique supérieure ; elles peuvent se défendre des agressions quotidiennes - notamment sexuelles -, récupérer le pouvoir et peut-être aussi... se venger. « Nées pour venger leur sexe », les héroïnes de la romancière britannique découvrent qu'elles ont un don. Capables d'émettre une décharge électrique par simple toucher puis de l'administrer de loin jusqu'à donner la mort à leurs proies, elles perfectionnent leur pouvoir à force de l'exercer. Pis encore (pour les hommes), elles peuvent transmettre ce don aux femmes qui n'auraient pas encore activé leur fuseau (partie du corps p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article