Mémoires d'un siècle entre xixe et xxie siècle

Mémoires d'un siècle entre xixe et xxie siècle

La fin de siècle invite au bilan. La méditation se fait plus personnelle chez ceux dont la vie se confond avec ce siècle. Que reste-t-il d'une existence, au-delà du cercle des proches ? Qu'est-ce qui permet de dire : j'ai vécu ?

Depuis que la littérature existe, des hommes ont tenté de répondre à ces questions. Les mémorialistes classiques ont eu l'ambition d'illustrer leur nom ou de servir une cause. Les autobiographes, plus ou moins fils de Jean-Jacques, ont voulu transformer en mots des sensations fugitives, fixer des émotions particulières. Récemment, Alain Corbin a cherché à restituer la vie d'un sabotier anonyme du xixe siècle, non pas tant anonyme car on peut énoncer son nom, Léon-François Pinagot, qu'illettré et oublié, sans trace dans la mémoire des hommes Le Monde retrouvé de L.-Fr. Pinagot , éd. Flammarion.

Professeur de lettres né en 1917, René Pomeau n'est ni le cardinal de Retz ni Rétif de La Bretonne, encore moins Léon-François Pina ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon