Orhan Pamuk: «Je ne peux m'empêcher de me demander si c'est bien moi qui ai vécu tout cela»

Orhan Pamuk: «Je ne peux m'empêcher de me demander si c'est bien moi qui ai vécu tout cela»

Un an après avoir reçu le prix Nobel, le romancier turc, autrefois cinéphile acharné, a été membre du jury à Cannes.

En 2007, je faisais partie du jury du Festival de Cannes. Cette année-là, la palme d'or fut décernée au film 4 mois, 3 semaines, 2 jours, du réalisateur roumain Cristian Mungiu. Le grand prix revint à La Forêt de Mogari, de la Japonaise Naomi Kawase, et Le Scaphandre et le Papillon, tourné en français par Julian Schnabel, remporta le prix de la mise en scène. Côté jury, il n'y eut pas de gros débats entre nous.

Je savais par les journaux que Gabriel García Márquez avait également été membre du jury en 1982, année où Fitzcarraldo, de Werner Herzog, avait été récompensé par le prix de la mise en scène, et qu'un écrivain figurait souvent dans le jury. Voilà pourquoi je n'ai pas été surpris quand, au printemps 2006, on m'a téléphoné de Paris pour me demander si j'étais prêt à voir une vingtaine de films en onze jours à Cannes, ce que j'ai accepté.

Dans les années 1970, lorsque j'avais la vingtaine, il m'arrivait parfois, comme nombre de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes