LYDIE SALVAYRE*

LYDIE SALVAYRE*

Malherbe était si agacé par l'intérêt des professeurs pour les catégories littéraires que, lorsqu'on lui demandait si son poème était un sonnet, il répondait : « Si ce n'est pas un sonnet, c'est une sonnette ! » Je partage ce même agacement et, si l'écriture d'un livre m'emporte, je me moque de savoir s'il est classé roman d'aventures, d'amour, essai, polar ou correspondance. Mon goût de la chose écrite est tel que je peux trouver de l'intérêt à un mode d'emploi, un exposé scientifique ou un fait divers. Il m'arrive d'ailleurs d'utiliser dans mes romans leur rhétorique et de les entremêler ou de les parodier (dans Passage à l'ennemie, je joue avec les codes du rapport de police, et dans La Puissance des mouches avec les codes de ce que je crois être le polar). Cependant, si je suis honnête, je dois avouer que je ne lis que rarement ce qu'on appelle des polars. Est-ce de ma part un préjugé ? Je ne sais pas. Je crois que la lecture que je fis adolescente de Doubl ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes