LUTTE SANS CLASSES

LUTTE SANS CLASSES

Dans un cours dispensé en 1966-1967, le sociologue analyse et enterre la notion marxiste de conscience de classe.

L'expression de « classes sociales » a quelque chose d'un peu daté. Pourquoi ? Tout simplement, expliquait le sociologue Jacques Ellul dès son cours de 1966-1967, parce qu'elles sont amenées à disparaître. D'où l'intérêt, pour savoir où l'on en est, de cette présentation succincte du concept, où Jacques Ellul reproche aux analyses de Marx sur les classes sociales d'être « une abstraction ». Avec son habileté coutumière, l'essayiste ménage la chèvre et le chou - Aron et Sartre -, en admettant avec l'un que la classe sociale ne se conçoit que dans une société industrielle, où elle a un certain type de fonction à remplir, tout en reconnaissant avec l'autre que la classe doit se penser comme un désir déterminé par la conscience de lui-même. Dans l'ultime chapitre des Classes sociales, Jacques Ellul prophétise que la mobilité géographique et professionnelle finira par faire disparaître toute conscience, voire toute structure de classes - aujourd'hui remplacées, comme le suggèren ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF