L'orthographe : pour l'oeil ou pour l'oreille ?

L'orthographe : pour l'oeil ou pour l'oreille ?

Ce qui caractérise la langue française, c'est sa remise en question, ses mouvements, sa graphie et ses transformations au cours de l'histoire.

La linguistique en France naquit d'un pamphlet contre l'orthographe. En 1542, dans son Traité touchant le commun usage de l'escriture françoise, le grammairien Louis Meigret attaque avec vigueur la graphie de son temps, propose de fonder l'orthographe sur la prononciation, adopte une réforme cohérente. La polémique qui en résulte est non moins violente, Meigret finit par jeter l'éponge. Il aura tout inventé : la réforme méthodique de l'orthographe, la bronca que celle-ci ne manque jamais de susciter, l'échec final. Une tension s'installe durablement entre l'esprit de réforme et la tradition graphique, entre le mouvement et le patrimoine, mais aussi entre l'oral et l'écrit.

Les deux écoles

Depuis le débat fondateur des années 1540, deux écoles de pensée s'affrontent. Le camp du progrès tient que la graphie doit suivre la prononciation, le son commandant strictement à la lettre. Les réformateurs renaissants fréquentent les imprimeurs, qui usent de caractères d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF