L'oncle Gustave

L'oncle Gustave

Une fiction où Flaubert, ruiné et chafouin, retrouve des forces, et surtout le goût d'écrire.

À l'automne 1875, Gustave Flaubert s'en va séjourner à Concarneau. Triste période. À 53 ans, grossi, congestionné, angoissé, il se sent vieillir, son oeuvre est en souffrance, la faillite menace, car Commanville, le mari de sa nièce Caroline, a fait de mauvaises affaires dans le commerce du bois, et Gustave s'est quasi ruiné à renflouer l'entreprise. La mélancolie le ronge. À Concarneau, il observe les animaux marins dans l'aquarium de son ami Pouchet, savant naturaliste, il se baigne tant que le temps le permet, mange gloutonnement poissons et crustacés, traite paternellement une petite servante d'auberge, et commence à songer à l'histoire qui deviendra l'un des Trois contes : « La Légende de saint Julien l'Hospitalier ». Peu à peu, il retrouve le modeste plaisir d'exister. Il s'interroge aussi sur lui-même. Qui est-il au fond ? D'où lui vient cette obsession de l'exactitude impassible du style ? Est-il encore capable de faire des phrases ? Telle est la matière de ce bref et brillant roman d'Alexandre Postel, fondé sur des données biographiques précises, subtil portrait d'un Flaubert saisi de vertige phénoménologique et rassemblant ses forces pour retrouver le goût d'écrire. Un bel hommage au « vieux troubadour », comme l'appelait son amie George Sand, à la littérature vécue comme une ascèse, au mystère de la création.

 

À lire : Un automne de FlaubertAlexandre Postel, éd. Gallimard, 136 p., 15 E.

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes