Lolita Bovary

Lolita Bovary

Vladimir Nabokov

En ces temps de télé-enseignement, l'écrivain russe aurait été un formidable praticien, eu égard à ses cours de littérature dispensés sur les campus américains.

Mansfield Park de Janes Austen (« l'ouvrage d'une dame et le divertissement d'un enfant »), Ulysse de Joyce (« une superbe et permanente oeuvre d'art [quoique] légèrement surestimée »), Bleak House de Dickens (« il n'y a rien à faire [...], sinon se détendre et laisser faire la moelle épinière »), Le Cas étrange du Dr. Jekyll et Mr. Hyde (car L'Ile au trésor, qu'on se le dise, « ne vaut rien »), La Métamorphose (« la famille Samsa autour de l'insecte fantastique [un scarabée, amis philistins, certainement pas un cafard !] n'est rien d'autre que la médiocrité entourant le génie »), et les sommets indépassables que sont, aux yeux de l'auteur de Lolita, Madame Bovary (« un conte de fées ») et Du côté de chez Swann (« une sorte de chasse au trésor, où le trésor est le temps, et le passé la cachette »), dont la sophistication légère et les jeux de miroirs préfigurent les fantasques arabesques d'Ada ou l'Ardeur.

...
Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes