Loi anticasseurs : un « fichage » inadmissible

Loi anticasseurs : un « fichage » inadmissible

La justice peut-elle résister à un pouvoir politique ? C'est la question posée par l'avocat François Saint-Pierre dans Le Droit contre les démons de la politique.

Que pensez-vous de la loi anticasseurs votée par les députés ?

Le plus grand mal. La police devra filtrer les indésirables aux abords des manifestations, et pour cela contrôler l'identité de toutes les personnes qui voudront s'y rendre, dont les cartes nationales d'identité seront scannées : un fichage général des manifestants !

Pourquoi les politiques ont-ils des réserves à l'égard de la Cour européenne des droits de l'homme ?

Parce que la CEDH se montre sévère avec leurs abus de pouvoir. Elle vient de condamner la Russie pour atteinte au droit de manifestation : c'est Alexeï Navalny qui en avait été victime... Le gouvernement de Philippe veut-il prendre ce risque ? Ce serait une honte pour nous tous.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Aurélie Charon © S.Remael/Ed. L’Iconoclaste

Aurélie Charon
Autrice de C'était pas mieux avant, ce sera mieux après (L'Iconoclaste)

Nos livres

NUAGE ORBITAL, Taiyô Fujii, traduit du japonais par Dominique et Frank Sylvain, éd. Atelier Akatombo

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine