L'OEIL D'ÉRIC VUILLARD

L'OEIL D'ÉRIC VUILLARD

Éric Vuillard a réalisé en 2014 un film tiré d'une nouvelle de Mérimée, tout juste édité en DVD dans le sillage du prix Goncourt décerné à l'écrivain pour L'Ordre du jour. Dans Mateo Falcone, le personnage éponyme se révélait quasi absent ; Éric Vuillard a réalisé un film quasi mutique dans lequel le texte original se fait bien discret. Du court récit de Mérimée, il ne garde pas grand-chose. Exit le folklore bon marché ou l'ethnographie en toc de la nouvelle, sous-titrée « Moeurs de la Corse » : ne demeure qu'un mince argument. Soit un garçon, laissé seul par ses parents pour la journée, voyant débouler dans le buron familial un fugitif qui lui réclame l'asile, alors que des soldats sont à ses trousses. Pour Mérimée, cette situation menait à une conclusion brutale, voire scandaleuse : après avoir révélé la cachette du fuyard contre une montre en or, le fils finissait froidement abattu par son père, déçu d'avoir élevé un tel donneur.

Éric Vuillard a été marq ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »