L'Occident peut-ils'effondrer ?

L'Occident peut-ils'effondrer ?

Explosion des inégalités, spectre d'une « stagnation séculaire » des économies « développées », retour des frontières et rejet du politique... Nos sociétésne parviennent pas à surmonter la crise de 2008. Au point que surgit l'idée,issue de l'écologie, de leur possible « effondrement », si l'on ne change rien.

le 15 septembre 2008, il y a exactement dix ans, la nova capitaliste occidentale a été bien près d'imploser, déstabilisant toutes les autres planètes économiques alentour. En refusant de sauver la banque d'affaires new-yorkaise Lehman Brothers - son passif se montait à quelque 600 milliards de dollars, près du quart du produit intérieur brut (PIB) français, et son renflouement en aurait appelé un chapelet d'autres -, les autorités américaines ont donné, ce jour-là, le coup d'envoi à l'un des plus grands krachs boursiers jamais vus, entraînant une perte de capitalisation des places financières mondiales de 40 % à 50 % de leur valeur. Comme le dira plus tard sir Mervyn King, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, ce fut « la crise financière la plus sérieuse depuis au moins les années 1930, sinon depuis toujours », qu'ait connue ce système.

Il en résulta ce que les Anglo-Saxons ont appelé - le vocable n'a bizarrement jamais pris en France - « la grande récession », p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon