L'Islandaise du siècle

L'Islandaise du siècle

Attention, cette femme à mille degrés est aussi une femme aux mille sarcasmes - lesquels pourraient bien consumer la rentrée littéraire. Ce qui rendrait justice à son monologue fragmenté, tant il ressemble à une version féminine et islando-centrée des Bienveillantes - jusque dans les scènes de chaos berlinois et d'inceste apothéotique. Depuis son lit sis dans un garage de Reykjavík, Herra, 80 ans (dont dix-huit à porter « sa progéniture au ventre, appelée Cancer »), attend la mort. Avec elle, une grenade allemande et un ordinateur - accessoires qui lui permettent de se connecter alternativement au présent et à son passé. Un métier à tisser diabolique qui entrecroise vite toutes les trames dont se tresse sa vie. L'histoire de l'Islande d'abord : petite-fille du futur premier président de l'Islande indépendante, fille du seul SS islandais, épouse d'un pêcheur-poète alcoolique, Herra incarne son pays jusque dans son effondrement terminal. L'histoire de l'Europe ensuite : Herra ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard