L'ELFE MADE MAN

L'ELFE MADE MAN

Spécial abonné. Ses Aventures d'Augie March, picaresques et éblouissantes, reparaissent, accompagnées d'un autre roman. Seul bémol - et encore, tout subjectif : une nouvelle traduction, scrupuleuse, mais moins savoureuse.

Les auteurs d'un « Grand Roman américain » (majuscules impératives) sont légion. La cohorte doit commencer avec Fenimore Cooper ou Nathaniel Hawthorne et s'achever (provisoirement) du côté de Jonathan Franzen ou de David Foster Wallace en passant par Melville, Twain, Wolfe, Dos Passos, Mailer, Roth, DeLillo, etc. (et si vous poussez un hurlement parce que j'ai omis votre préféré, c'est que le Grand Roman américain est un mythe vraiment vivace).

De quoi s'agit-il ? Personne ne le sait exactement. Si l'on se réfère au commentaire de Woody Allen concernant Guerre et paix (« Je l'ai lu, ça se passe en Russie »), on serait tenté de dire qu'un Grand Roman américain, ça se passe en Amérique. Si c'était vrai, l'argument serait généralisable ; or ça ne marche pas très bien : un roman français n'est pas un roman qui se passe en France. Ça ne vaut pas définition, mais Tanguy Viel (dans l'excellente revue Vacarme) soulignait que la littérature américaine est « née d'ave ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes