Lire en poche prend le temps

Lire en poche prend le temps

GRADIGNAN (33) Du 4 au 6 octobre

Il suffit d'ouvrir un thriller américain, puis de lire une page de Proust, pour s'en rendre compte : chaque oeuvre est un cosmos doté d'une cadence propre, et l'écriture est affaire de maîtrise du temps autant que de maîtrise des mots. Et c'est ce rapport au chronomètre que se propose d'explorer cette année le festival Lire en poche à travers son thème, « Les variations du temps ». « Notre précédente édition présentait un thème plus terre à terre : les villes. Là, nous sommes dans un thème plus métaphorique, plus ouvert, et qui permet une grande variété de traitements », explique Lionel Destremau, commissaire général du salon. Et certes, du rythme quotidien qui marque le blog L'autofictif de l'écrivain Éric Chevillard au temps long des enquêtes du Britannique R. J. Ellory, ou à la temporalité de l'isolement que met en scène David Vann, c'est un panorama littéraire de la quatrième dimension que le festival nous incite à contempler, grâce à sa pléthore d'invités.

Le thème sera ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé