L'INCUBATEUR DU 6B

L'INCUBATEUR DU 6B

« Ce que fait Julien Beller au 6b, je n'aurais pu le faire », dit Patrick Bouchain. Julien Beller, jeune architecte diplômé, habitait à Saint-Denis dans une cabane construite de ses mains avec des matériaux de récup, lorsqu'il a remarqué un immeuble désaffecté, l'ancien siège social d'Alstom, au 6-10, quai de Seine, sur l'île Saint-Denis. Il propose alors à Alstom d'occuper le bâtiment moyennant loyer. « Alstom nous a concédé 2 000 mètres carrés pour 100 000 euros par an. Pour la première fois en Ile-de-France, un bâtiment vide se transformait en lieu de travail sans être squatté. » Le quadragénaire Julien Beller, qui a construit le centre d'accueil pour migrants entièrement démontable de la porte de la Chapelle, occupe des bureaux au sixième étage du 6b. « Le 6b, c'est 170 structures et 370 personnes, 6 millions de chiffre

d'affaires annuel. » Et des plasticiens,

des graphistes, des paysagistes, une cantine, un studio de danse home made... « L'architecture es ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon