L'impossible retour

L'impossible retour

Via un dispositif ingénieux qui heurte les points de vue, Christiane Jatahy se saisit de l'épopée d'Ulysse pour évoquer l'errance des migrants.

il y a une démarche très formelle dans le théâtre de Christiane Jatahy, bien connu en France et en Europe - l'artiste brésilienne est associée au CentQuatre, au Théâtre national Wallonie-Bruxelles et à l'Odéon-Théâtre de l'Europe. Elle le doit beaucoup à la singulière association qu'elle propose entre le théâtre et le cinéma. Elle a ainsi conçu des adaptations de Tchekhov et de Strindberg où la perception du spectateur était remise en cause par un dispositif scénique qui multipliait les variations possibles des relations entre la performance des acteurs et la projection des images. Ces variations interrogent subtilement, dialectiquement, un récit fictionnel ou d'actualité.

Et c'est à la fois de fiction, l'une des plus magistrales, et de réalité, l'une des plus sinistres, qu'il est question avec Ithaque. Notre Odyssée 1. Présenté comme « inspiré d'Homère », le spectacle utilise la puissance mythique d'un récit fondateur pour mettre en relief l'errance tragiq ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon