L'immersion dans les rêves

L'immersion dans les rêves

L es rêves tiennent une place considérable, presque obsédante, dans les Journaux de Franz Kafka et aussi dans sa correspondance. Souffrant très tôt d'insomnies graves, il est tourmenté par le bruit. De tous les arts, il n'y en a qu'un seul qu'il ignore, la musique, et il lui arrive aussi d'avoir d'étranges hallucinations auditives. Et son besoin pressant de changer d'appartement pour trouver le calme nécessaire à son travail d'écrivain s'explique par le besoin de trouver un lieu idéal qui serait absolument silencieux. En 1917, sa soeur cadette Ottla lui trouve une solution provisoire : elle lui loue une des maisonnettes de la ruelle d'Or dans l'enceinte du Château, où vivaient les alchimistes de Rodolphe. Là, il peut écrire en paix et se révèle très fécond.

Son incapacité à dormir ne l'empêche pas de rêver, bien au contraire : « Je ne peux pas dormir. Rien que des rêves, pas de sommeil du tout. » 21 juil. 1913. Quelques mois plus tôt, ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé