Ligne clairepour coups tordus

Ligne clairepour coups tordus

Sélectionné pour le Man Booker Prize, ce roman graphique saisit l'Amérique complotiste d'autant plus cruellement que son trait est en apparence naïf.

Quand un fait divers sordide en vient à résumer parfaitement la société dans laquelle il se déroule, il y a de quoi frissonner. Dans Sabrina, son deuxième roman graphique, Nick Drnaso met en scène une disparition qui cache un meurtre, filmé puis diffusé sur Internet, avant d'être surmédiatisé et nié par des théoriciens du complot.

Sabrina a disparu. Personne n'a de nouvelles. Teddy, son petit copain, effondré, va rendre visite à Calvin, un vieil ami de lycée, pour changer d'air. Là, il s'enferme à longueur de journées pendant que Calvin travaille comme militaire dans une base où l'on surveille l'activité des internautes. Puis Teddy et Calvin apprennent que Sabrina a été tuée et qu'une vidéo de son meurtre tourne sur les réseaux. Teddy s'enferme de plus belle et écoute à la radio des émissions animées par des directeurs de conscience maléfiques qui véhiculent des fake news : « Voici une étape dans la campagne de terreur dont la perversité ne connaît aucune l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article