L'homme, un animal comme les autres ?

L'homme, un animal comme les autres ?

En dépit des théories de l'évolution, l'homme est considéré, du moins dans les sociétés occidentales, comme radicalement séparé de l'animal. La culture a-t-elle du retard sur la science ?

C'est une convergence qui ne doit rien au hasard ; elle traduit, au contraire, un renversement de fond de nos mentalités : alors que débute, à Paris, une grande exposition sur le thème « Bêtes et Hommes », un des essais majeurs de cette rentrée proclame la « fin de l'exception humaine ». À la Villette, la psychologue belge Vinciane Despret décline les diverses « capacités » des animaux et en appelle à l'instauration de relations plus équilibrées avec eux ; dans son livre, le philosophe Jean-Marie Schaeffer suggère, pour sa part, que les découvertes de l'éthologie, la science empirique des comportements des animaux dans leur milieu naturel, bouleversent nos représentations philosophiques fondamentales - à commencer par l'idée, purement occidentale, qu'une « coupure ontique », insurmontable, passe entre l'homme et les autres êtres. Le vivant formant une unité, cette coupure n'a pas de sens et constitue même, selon Schaeffer, une vision « appauvrissante », car elle nous fait oublier to ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon