L'homme qui a vu le cachalot

L'homme qui a vu le cachalot

En 1820, le baleinier Owen Chase essuie avec son équipage les assauts d'un cachalot fou de rage et doit recourir au cannibalisme pour survivre. Son témoignage a sans nul doute nourri Moby Dick.

« J'ai perdu non seulement le peu que j'avais hasardé, mais également ma situation et toute perspective de l'améliorer. [...] L'espoir d'obtenir une forme de rémunération en livrant au monde un court récit de mes souffrances justifie donc que je prie le public de faire preuve à l'égard de mon récit de la plus grande attention. » Ces propos en forme de complainte de SDF dans le métro servent de préambule au Récit de l'extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex (1821), d'Owen Chase. Ils ne sont pas mensongers : ceux qui entameront ce texte le liront jusqu'à son terme avec la plus grande attention.

Ce journal de bord est écrit à la première personne du pluriel, sans doute parce que l'auteur ne se considère que comme le scribe de l'équipage. Il conte la véridique tragédie de l'Essex, baleinier parti du port de Nantucket, armé pour une campagne de deux ans, qui fut mis hors d'usage le 20 novembre 1820 au milieu du Pacifique, fracassé par les assauts ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF