L'homme aux « rides d'océan »

L'homme aux « rides d'océan »

Un émouvant portrait de Joseph Kessel, par un vieux compagnon de route récemment disparu.

Ce requiem pour Joseph Kessel (1898-1979) est chargé en émotion. Il s'agit d'un livre posthume de Georges Walter (1921-2014) et de son directeur éditorial, Pierre Drachline (1948-2015). L'écrivain-éditeur a beaucoup insisté auprès de l'écrivain-journaliste pour qu'il témoigne sur Joseph Kessel, dont l'oeuvre est considérable par la qualité (L'Équipage, Belle de Jour, Le Lion...) et la quantité (près de quatre-vingts livres). Lié à Kessel depuis les années 1970, Georges Walter, présentateur du journal télévisé de l'ORTF, aimait déjà l'homme aux « rides d'océan » avant de le rencontrer : la littérature ça fait gagner du temps. Kessel, immense reporter qui a sillonné la terre entière, et même le ciel, au rang de capitaine d'escadrille, le fit entrer dans la farandole de l'amitié auprès d'Yves Courrière, son futur biographe, et de la bande des Niçois composée de Louis Nucéra, Raymond Moretti et André Asséo. Il y avait aussi Alphonse Boudard.

Georges Walter découvre l'exi ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Michel Winock © Ed. Perrin

Michel Winock : « Il ne faut pas enterrer la gauche trop vite »

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine