L'Homme à la colombe

L'Homme à la colombe

Gary libéré de sa réserve par le pseudonyme, s'acharne avec une verve sans égale sur l'ONU, son secrétaire général Traquenard qui sanglote à la demande, ses collatéraux trois mille cinq cents environ de tous bords, lesquels sont à la recherche d'une « petite pièce » que personne ne trouve et d'un mystérieux fantôme hantant les couloirs avec une colombe, prêt à se jeter dans des farces payantes pour couvrir l'Office de ridicule ! Johnnie finira par se prendre au sérieux, se lancer dans une grève de la faim, soutenu par sa petite amie et le cireur de bottes au sens propre, autrement dit un chef Hopi... Gary-Sinibaldi passe de la farce à la dénonciation, avec cette plume féroce qu'on lui connaîtra sous Ajar et autre Vie devant soi ! Rire ET pleurer, ça ne se manque pas, non ?

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard